Regards d’ailleurs

Une route de rencontres

Bonjour la Grèce !

Enregistré dans : Actualité, Grèce — Jen at 4:14 pm on Mercredi, décembre 6, 2006

Italie - Grèce

Comme prévu, nous avons pris le bateau pour relier Venise (Italie) à Patras (Grèce). Un énorme ferry, où 90% des passagers sont des conducteurs de camions. Nous avons quand même trouvé d’autres voyageurs. Evelyne et Richard sont allemands, et viennent en Grèce pour 6 mois, en camping car. Ils connaissent bien le pays : ils y viennent tous les ans depuis 26 ans ! Du coup, on en profite pour mettre au point notre trajet du sud de la Grèce avec eux.

La vie sur le bateau est très chouette. On a fait nos provisions, et pique-niquons où bon nous semble (sur le pont le premier midi, dans la cafétéria le soir, devant la piscine (vide) le matin…). Nous n’avons pas pris de cabine, mais installons nos duvets sur le pont, à l’abri de la pluie quand même. Moyennant un petit effort de concentration, on oublie le bruit du moteur et entendons seulement les vagues… En arrivant à Patras, on est un peu tristes que la traversée ne soit pas plus longue…

La côte

La pluie battante ne nous empêche pas de quitter Patras. Maintenant qu’on nous a parlé des petits coins sympas à voir dans le Péloponnèse, on veut pédaler ! Nous partons vers l’ouest. Étrange sensation que de changer de direction ! Nous prenons quand même soin de demander au membre d’hospitality club qui nous héberge de nous apprendre quelques mots utiles de grec.

Nous avons presque oublié de fêter nos un an de décision de voyage, mais juste oublié ! Petite bière pour l’occasion, grecque évidemment !

Nous suivons donc la côte ouest. La région est peu peuplée, et plutôt pauvre. Il pleut, on croise peu de monde, juste des camions qui nous éclaboussent. Du coup, on a tendance à ne voir que les points négatifs, l’énorme quantité de déchets par exemple. Sur la plage, au bord de la route, il y a de tout : papiers, chaises de jardin cassées, ferrailles, ordures ménagères… on a parfois l’impression de rouler dans une décharge.

La pluie ne nous pose pas problème sur les vélos, nous sommes bien couverts et l’eau ne passe pas nos vêtements imperméables (nous avons de belles surchaussures en sac plastique !!). Par contre, pour planter la tente c’est une autre histoire. Nous préférons chercher l’hospitalité. À Lappa, c’est un peu compliqué, mais la persévérance paye ! Leonida nous accueille chez lui. Il est albanais et travaille dans une usine de pommes de terre. On fait connaissance avec sa femme, Arqueta et sa fille, Angela. On ne parle ni albanais ni grec. Ils ne parlent ni anglais ni français… On arrive quand même à “converser” un peu. Certains devraient venir prendre des leçons d’hospitalité tant cette famille est accueillante. Belle leçon de partage. En partant, Leonida nous donne son numéro de téléphone, si on a un problème, même si on sait d’avance qu’on ne pourra pas se comprendre…

Le soleil est enfin avec nous. Nous portons de nouveau nos vêtements d’été, short et T-shirt, Seb se baigne ! Et quel plaisir de voir la Grèce en couleurs ! Les feuilles des oliviers brillent, les agrumes sont éclatants dans les arbres, le vert de l’herbe contraste avec le bleu du ciel… De beaux paysages s’ouvrent devant nous. Le plus souvent, on voit la mer et la montagne.

Nous continuons notre route jusqu’à Pyrgos, puis bifurquons vers le centre du Péloponnèse.

Pas de commentaire »

Fil RSS des commentaires pour cet article. URI de Trackback

Laissez un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>