Regards d’ailleurs

Une route de rencontres

Istanbul (du 1 au 14 janvier)

Enregistré dans : Actualité, Turquie — webmaster at 7:16 am on Mercredi, janvier 24, 2007

Quinze jours dans la ville mythique qui relie l’Europe et l’Asie…

Kerem

Kerem

Il mérite bien le premier paragraphe de cet article ! C’est lui (et ses deux collocs, Ozgur et Erman) qui nous héberge pendant nos deux semaines de sédentarité. Et pas seulement ! C’est lui qui nous introduit à l’école de Galatasaray et dans celle de Meltem pour découvrir les jeux turcs. Il prend également sur son temps pour nous faire découvrir la ville, de nouvelles saveurs…
On passe de très bons moments ensemble, à jouer de la musique (un nouveau morceau dans la galerie), à apprendre la danse traditionnelle de la region de la mer Noire, à apprendre le turc (et lui le français)… Merci Kerem !!

La visite de la ville

La ville d'istanbulOn a beau être voyageurs, il faut bien de temps en temps s’avouer touristes ! Kerem nous guide dans la ville pour y faire nos premiers pas : un tour de bateau sur le Bosphore au départ d’Ortakoy, Itsiklal Caddesi, la tour de Galata… Mais on garde le meilleur pour le visiter avec mes parents qui nous rejoignent quelques jours : Sultan Ahmet et ses 6 minarets, Sainte Sophie, le bazar égyptien (et ses loukoums !), le grand bazar, la promenade sur le Bosphore pour aller titiller des yeux -du haut des ruines du chateau- la mer Noire, le quartier d’Eyup et sa mosquée, le café Pierre Loti, d’ou l’on domine toute la Corne d’Or… On en prend plein les yeux !
Kerem nous emmène au hamam de Cemberlitas, construit en 1584. On le conseille a tous !

La cuisine turque

Plein les yeux, et plein les papilles gustatives ! Le séjour des parents est placé sous le signe de “si on a envie on goûte” ! Pas de doute, on avait envie !
La cuisine turque (celle qu’on a testé en tous cas) est surtout une cuisine de la rue, rapide et peu chère. Pas d’horaire precis pour manger, juste celui de l’estomac ! On fait plusieurs essais de kebab (kebap ici), qui La cuisine turquesont souvent servis dans des assiettes (et pas en sandwich comme on les connait en France). On goute aussi les borek (sorte de mille feuille salé, au fromage ou à la viande), les simit (”bouée” en turc, à cause de la forme de ces bretzels au sésame), le pilaf (riz et pois chiche), les kumpirs (pomme de terre garnies)…
Au niveau boissons, impossible de venir ici sans goûter le thé turc, servi dans les petits verres. Ajouter du sucre, touiller, et boire vite tant que c’est chaud… On aime aussi le sahlep, sorte de lait sucré à la cannelle, surtout dans le petit café sympa à côté d’Itsiklal. Enfin pour aller avec le kebab, rien de mieux que l’ayran (yaourt dilué et salé) !
Pour finir le repas, il faut un bon dessert, et les patisseries ne manquent pas ici ! Les baklavas (gateaux au sucre et sirop de sucre…) sont presque tous aussi bons les uns que les autres. Mais il faut quand même tous les tester pour se faire une idée ! On teste aussi les loukoums qui remportent un franc succès.

Une page se tourne…

Pas de doute, on est bien à Istanbul ! Mais le reste de notre voyage nous attend, et il faut bien se décider à partir : faire faire les visas indiens, acheter les billets d’avion, rempaqueter les affaires dans les sacoches, se préparer à quitter l’Europe…

Asie, nous voila !…

Pas de commentaire »

Fil RSS des commentaires pour cet article. URI de Trackback

Laissez un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>