Regards d’ailleurs

Une route de rencontres

Lituanie express

Enregistré dans : Actualité, Pays baltes — Jen at 1:58 am on Mercredi, juillet 25, 2007

Nous voila de nouveau a deux pour continuer notre traversee de l’Europe. La Nature semble se venger de la semaine magnifique qui vient de passer : la pluie est menacante tous les jours, le paysage se vallonne alors qu’on accelere le rythme pour etre a l’heure en France. L’avantage, c’est qu’il devient bien plus joli : les forets laissent enfin place aux champs de ble, les lacs bordes de roseaux et couverts de nenuphars sont parfaits pour les petites pauses tranquilles, les cigognes, majestueuses, nous accompagnent en vol plane au bors de la route.

On fete notre entree dans le pays avec un rassemblement de voisins, le samedi midi : biere et cidre en bouteille plastique de deux litres, vodka (enfin !), charcuterie maison et legumes du jardin. Les elements du groupe les moins emeches nous font visiter la ferme : les cochons que l’on tuera l’annee prochaine pour faire des brochettes comme celles que l’on est en train de manger (!), la machine a laver dont les programmes prevoient des pauses pour permettre de rajouter l’eau qu’il faut aller chercher au puits…
Une bien joyeuse bande !

Je prends plaisir a retrouver les supermarches pour les courses. Ils sont un veritable indice culturel du pays. Ici par exemple, les saucisses sechees pendent au rayon frais, a cote des poissons sous vide ou dans les seaux transparents, l’oeil toujours rond semblant dire “tu crois vraiment que je peux etre frais ?…”. Les rayons pain et the rivalisent de taille avec celui d’alcool, pourtant deja non negligeable. Comme en Russie, les bonbons et fruits secs s’achetent en libre service, comme les legumes chez nous.
Pour les 7000 km, je ressors du marche avec la traditionnelle biere, et une boite de caviar russe ‘IKPA’. Il fallait bien gouter !

Giedrius, ses deux soeurs et ses parents nous accueillent dans leur ferme pour notre derniere nuit lituanienne. On plante la tente a cote du poulailler, sous la bruine. Au loin, le soleil couchant nous offre le plaisir d’un arc en ciel.
Les enfants sont en vacances, mais s’activent pour tout faire dans la ferme : transporter le foin, ranger les poules, faire la vaisselle au puits, nous offrir du lait frais, du lard blanc et des fraises du jardin (excellentes !)… Seb, reveille et leve plus tot que moi le lendemain matin, s’offre un debut de matinee d’animation : carre chinois, speed…

On traverse la frontiere polonaise en meme temps que deux couples de motards espagnols. Difficile de s’y remettre apres un an d’anglais ! “?Hace mucho tiempo que traveleis ?” (Seb)
Ils seront a Berlin demain, nous dans une dizaine de jours… Le temps est notre richesse.

Pas de commentaire »

Fil RSS des commentaires pour cet article. URI de Trackback

Laissez un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>