Regards d’ailleurs

Une route de rencontres

Pologne

Enregistré dans : Actualité, Pologne — seb at 2:00 am on Mercredi, juillet 25, 2007

Le retour approche et on pense de plus en plus aux retrouvailles, au mois d’Aout ou au mois de Septembre mais le voyage n’est pas fini pour autant. C’est pratiquement la derniere fois que nous devons apprendre les expressions de base d’une langue. Cette fois c’est a la station essence que le pompiste nous les apprend entre deux clients.

Depuis l’Estonie, nous continuons de rouler davantage que ce que nous en avons l’habitude pour arriver a l’heure a la maison (plutot 80 km par jour que 50). Les journnees de velos sont donc parfois un peu longues mais les polonais dont nous sollicitons l’accueil nous apportent le soir et au reveil ce qui manque a nos journees un peu solitaires. On a bien apprecie les soirees passees dans la fraicheur du soir assis au jardin avec des familles allant des grands parents aux petits enfants ou simplement poser notre tente entre un poulailler et un verger dans une ferme. Les petits dejeuners nous font aussi tres plaisir : des saucisses avec moutarde et sauce tomate, pain et beurre, poisson frit, cornichons du jardin…

Alors que nous avions froid quelques jours auparavant, la chaleur nous tombe brusquement dessus, rendant notre avancee penible, sur du goudron parfois fondu qui colle aux pneus. Par chance, les regions que nous traversons sont parsemees de lacs ou nous pouvons nous rafraichir. Les maillots de bains sont de sortie !
L’ete etant arrive, nous nous sommes remis aux piques niques : tomates, concombres et pain avec des legumes ou des poissons en sauce (que l’on attrape aux baguettes. On ne s’est pas encore completement remis aux couverts !)
On profite aussi parfois de la longueur du jour pour pedaler le soir. On avance vers l’Ouest et on pedale donc chaque jour vers le coucher de soleil, sur un horizon nouveau. On profite pour quelques semaines encore de ce tresor propre au voyage…

Lituanie express

Enregistré dans : Actualité, Pays baltes — Jen at 1:58 am on Mercredi, juillet 25, 2007

Nous voila de nouveau a deux pour continuer notre traversee de l’Europe. La Nature semble se venger de la semaine magnifique qui vient de passer : la pluie est menacante tous les jours, le paysage se vallonne alors qu’on accelere le rythme pour etre a l’heure en France. L’avantage, c’est qu’il devient bien plus joli : les forets laissent enfin place aux champs de ble, les lacs bordes de roseaux et couverts de nenuphars sont parfaits pour les petites pauses tranquilles, les cigognes, majestueuses, nous accompagnent en vol plane au bors de la route.

On fete notre entree dans le pays avec un rassemblement de voisins, le samedi midi : biere et cidre en bouteille plastique de deux litres, vodka (enfin !), charcuterie maison et legumes du jardin. Les elements du groupe les moins emeches nous font visiter la ferme : les cochons que l’on tuera l’annee prochaine pour faire des brochettes comme celles que l’on est en train de manger (!), la machine a laver dont les programmes prevoient des pauses pour permettre de rajouter l’eau qu’il faut aller chercher au puits…
Une bien joyeuse bande !

Je prends plaisir a retrouver les supermarches pour les courses. Ils sont un veritable indice culturel du pays. Ici par exemple, les saucisses sechees pendent au rayon frais, a cote des poissons sous vide ou dans les seaux transparents, l’oeil toujours rond semblant dire “tu crois vraiment que je peux etre frais ?…”. Les rayons pain et the rivalisent de taille avec celui d’alcool, pourtant deja non negligeable. Comme en Russie, les bonbons et fruits secs s’achetent en libre service, comme les legumes chez nous.
Pour les 7000 km, je ressors du marche avec la traditionnelle biere, et une boite de caviar russe ‘IKPA’. Il fallait bien gouter !

Giedrius, ses deux soeurs et ses parents nous accueillent dans leur ferme pour notre derniere nuit lituanienne. On plante la tente a cote du poulailler, sous la bruine. Au loin, le soleil couchant nous offre le plaisir d’un arc en ciel.
Les enfants sont en vacances, mais s’activent pour tout faire dans la ferme : transporter le foin, ranger les poules, faire la vaisselle au puits, nous offrir du lait frais, du lard blanc et des fraises du jardin (excellentes !)… Seb, reveille et leve plus tot que moi le lendemain matin, s’offre un debut de matinee d’animation : carre chinois, speed…

On traverse la frontiere polonaise en meme temps que deux couples de motards espagnols. Difficile de s’y remettre apres un an d’anglais ! “?Hace mucho tiempo que traveleis ?” (Seb)
Ils seront a Berlin demain, nous dans une dizaine de jours… Le temps est notre richesse.

Estonie - Lettonie, a 3

Enregistré dans : Actualité, Pays baltes — seb at 1:55 am on Mercredi, juillet 25, 2007

En cours de redaction

Moscou - Saint Petersbourg

Enregistré dans : Actualité, russie — Jen at 8:34 pm on Mardi, juillet 24, 2007

Si le transiberien nous a permis d’avoir un petit apercu de la Russie, c’est bien dans les deux villes d’exception du pays que nous nous sommes arretes !

Moscou

Mis a part notre coup de coeur pour l’exterieur de la cathedrale Basil le bienheureux, on serait de bien mauvais conseillers pour visiter la ville. Et pour cause, on n’en a pas eu le temps (a part les balades a pied a deambuler dans le centre) ! Mais qu’avons nous fait alors ?

Nous avons ete heberges par les Massevitch (la maman, les trois enfants et copains copines de chaque). L’ambiance de collocation qui regne dans leur appartement est bien pratique pour nous : en plus de s’y sentir a l’aise, leurs horaires nous permettent de profiter intensement de notre sejour (diner a minuit, coucher a partir de 2h seulement).
Natasha la maman est bavarde, et en francais ! On l’aide un peu a preparer son voyage en France cet ete… a velo !
Le dernier jour, on a le plaisir de partager l’apero d’anniversaire de Gosha, le fils. Champagne ! Ses copains nous rejoignent, et l’un d’eux essaye la guitare cadeau en jouant du Brassens…

Nos fins de soirees ont toutes ete bien remplies, mais les journees l’etaient aussi puisque nous avons rendu visite a l’ecole francaise. Coup de coeur pour les maternelles bilingues de Laurence qui nous montrent des jeux et nous chantent des chansons russes.
Nous passons d’ailleurs deux soirees bien agreables chez elle, a decouvrir son univers de folklore russe : sa joyeuse troupe de musiciens, sa vielle a roue, ses peintures chansons…

Pour le Kremlin et tous les autres sites touristiques, il faudra revenir. Si vous voulez le visiter, sachez qu’il est ferme le jeudi, vous pouvez croire notre experience !

Saint Petersbourg

Un train de nuit nous debarque dans la ville a 5h du matin. Sur le quai, impossible de reconstruire mon velo, le guidon ne veut plus tenir en place. Apres avoir secouer Rosette (ce qui semble etre le nom de mon velo), un petit bout en tombe, et on arrive enfin a refixer son guidon. Ouf !

La nuit a ete courte, et on decide de s’installer dans un parc au soleil. Seb fait la connaissance de Joseph avec qui nous allons passer toute la journee. Il nous emmene chez sa grand mere pour prendre le the, a l’atelier ou il aide a construire un bateau de l’epoque de Pierre le Grand, au point d’ancrage du bateau deja a l’eau, dans un parc pour rencontrer ses amis de Greenpeace… Joseph se deplace aussi a velo. Ce jour la, on pedale 71 km dans la ville avec lui !

Le soir, il nous emmene chez Lara, une amie chez qui il nous propose de dormir. Le courant passe bien, on reste une nuit de plus chez elle. Traductrice de formation, elle est devenue ethnologue passionnee. Son appart minimaliste reflete son caractere calme et reflechi. Un havre de paix.
On regarde ensemble les photos de l’Inde : elle attend le moment “propice” pour quitter son travail et se porter benevole dans les montagnes indiennes…

C’est a velo que l’on continue de decouvrir la ville. Une atmosphere romantique (les mariages, les limousines…), une architecture europeenne (les canaux d’Amsterdam, les colonnes grecques, les statues italiennes…), et l’Asie est deja bien loin !
Les journees, si longues a cette epoque (dans les appartements, les lumieres ne sont utiles qu a partir de minuit), nous permettent de bien en profiter, meme si on perd un peu nos reperes. Essayez d’aller vous coucher alors que le soleil est encore bien haut dans le ciel, vous verrez…

Retrouver l’Europe

On quitte la Russie par un train pour Tallin. Peu de probleme pour y faire entrer les velos, et encore moins pour passer la frontiere malgre nos visas non enregistres, comme l’oblige theoriquement la loi russe.
Depuis la fenetre du train, qu’on ne peut meme pas ouvrir pour prendre un e photo, le drapeau europeen flotte au vent. A bientot l’Asie…